Association Racines

Rendez-vous à ne pas manquer: EGC au Maroc et l'ACEC 2014

L'association Racines pour le développement culturel au Maroc et en Afrique travaille actuellement sur l'organisation des États Généraux de la Culture au Maroc mais aussi, et en partenariat avec ARTerial Network, la 4e conférence africaine sur l'économie créative en Afrique. Les deux événement auront lieu à la bibliothèque nationale du royaume du Maroc, respectivement, le 12 et du 13 au 15 novembre 2014. 1 - Qu'est-ce les États Généraux de la Culture au Maroc? La démarche des «États Généraux de la Culture au Maroc» vise à rassembler les éléments, après un travail d’inventaire et de diagnostic de l’état des lieux des arts et de la culture, afin de proposer des recommandations pour la mise en place d’une politique culturelle, permettant de se mettre sur la voie des développements humain, social et économique. Le projet, né en septembre 2012 de la volonté commune d’acteurs culturels et de chercheurs, intervient à un moment où le Ministère marocain de la culture et les autorités publiques, nationales et locales, affichent une volonté de mise en place d’une politique culturelle clairement définie en terme d’objectifs. De l’autre côté, de plus en plus d’acteurs privés occupent la sphère culturelle publique, les villes connaissent autant une activité festivalière, saisonnière intense, qu’un bouillonnement artistique et culturel qui a du mal à éclore, faute de structures, d’espaces dédiés et de ressources humaines qualifiées. Dans ce champ composite, très peu de données objectives existent pour apprécier l’existant et déceler les pistes potentielles de développement. La préparation des « Etats Généraux de la Culture au Maroc » s’est déroulée en 4 étapes distinctes : . L’inventaire et la réalisation d’une base de données en ligne des disciplines artistiques en termes de structures professionnelles et d’artistes et des lieux de formation, de création et de diffusion. . Le diagnostic et l’analyse du secteur des arts et de la culture au Maroc grâce à une approche transversale abordant différentes thématiques liées à la culture. . Des rencontres régionales avec les acteurs culturels, les professionnels de la culture, les artistes et les différents publics (professionnels, amateurs, scolaires, jeunes...). . La rédaction des propositions de politique culturelle sur la base des résultats des 3 premières étapes. Ces travaux alimentent les États Généraux de la Culture au Maroc, durant lesquels seront présentées les propositions aux différentes parties prenantes (Ministères de la culture, de l’éducation, des finances, du tourisme, de l’industrie... mais aussi aux artistes, acteurs culturels, organisations de la société civile, médias...) afin que la Culture soit un facteur de développement humain, de cohésion sociale et de développement économique. L’objectif des « Etats Généraux de la Culture » est celui d’un travail en commun entre les institutions publiques, les acteurs culturels et la société civile. 2 - Qu'est-ce que l'ACEC ? La Conférence sur l’Économie Créative en Afrique est un des grands rendez-vous annuels d’Arterial Network. Il s’agit, dans la continuité du travail du réseau, de nous organiser, entre africains et avec les partenaires internationaux, pour le développement du continent et la préservation de son patrimoine culturel. Promouvoir la créativité et investir dans la création constituent le pont entre nos cultures et le développement dont elles sont porteuses. Le patrimoine africain, partie intégrante de notre identité, est une fierté et un réel facteur potentiel de développement économique du continent, à travers sa musique, son cinéma, sa littérature, son théâtre, sans oublier l’architecture, la photographie, le design, la gastronomie, l’artisanat... L’Afrique suscite l’enthousiasme du Monde. Le continent a cependant des défis à affronter : s’organiser pour affirmer sa place dans une mondialisation qui, jusqu’à présent, est imposée d’ailleurs. L’Afrique devrait générer ses propres images et assurer son développement intrinsèque, en professionnalisant ses acteurs et en préservant son patrimoine, tout en l’offrant aux africains et au reste du monde. Cela passe par des stratégies de travail en réseau et par une coopération constructive avec les partenaires économiques et culturels de l’Afrique. Après Naïrobi, Dakar et le Cap, Rabat accueille du 13 au 15 novembre 2014, la 4ème conférence internationale sur l’économie créative en Afrique, avec la thématique pratique du « mode opératoire » : Comment nous organiser et travailler ensemble pour le bien de l’Afrique et des africains ? Où en est la création africaine et quelle économie génère-t-elle pour le continent et ses habitants ? Quels exemples de réussite en Afrique, quels échecs, quelles stratégies d’action... ? Tant de questions qu’Arterial Network met au programme de cette conférence pour débattre et mieux formuler les pistes de réponses et les stratégies d’action entre les membres du réseau, les acteurs culturels et économiques, les institutions publiques et privées, africaines et internationales. Le Maroc vient à point nommé, après l’Afrique du Sud en 2013 et avant l’Afrique Centrale en 2015, pour embrasser la totalité de notre continent et rassembler les africains du nord au sud. Le Maroc est ce pont entre l’Afrique, l’Europe, les pays arabes et les Amériques pour que notre continent soit, positivement, au centre du Monde et pour que la culture soit au centre du développement. Arterial Network milite également pour que la Culture soit inscrite en tant qu’outil essentiel dans les Objectifs millénaires du développement post-2015.